Consolidation de la dynamique identitaire et des modes de gouvernance par des pratiques d'accountability: Le cas de deux coopératives financières françaises.

Sous la direction de M. Philippe Eynaud (IAE de Paris) et de M. Damien Mourey (Université de la Polynésie Française)

Le modèle de la coopérative financière, qui a émergé depuis le 19ème siècle, a connu plusieurs changements relatifs à leur identité ainsi qu’aux modes de gouvernance. Différents facteurs expliquent ces changements : changements règlementaires, évolution des besoin initiaux et transferts de certains objectifs initiaux des coopératives financiers vers d’autres acteurs de l’écosystème de l’économie sociale et solidaire. Afin de comprendre la dynamique identitaire en mouvement et les différents modes de gouvernance, le cadre théorique de la dynamique du changement identitaire est retenu. Il a été développé par Ravasi et Schultz (2006) qui approfondissent le concept d’identité et proposent de le définir selon deux composantes : les affirmations identitaires et les compréhensions identitaires.

 

Ce cadre théorique nous a permis d’explorer et d’analyser la dynamique de changement identitaire dans les deux études de cas retenues pour cette thèse. L’objectif de ces organisations, selon leur contexte, est la consolidation de cette dynamique de changement identitaire. Nous avons retenu le cadre théorique de l’accountability dans le but de comprendre le rôle de la participation et de la transparence dans la gestion des défis majeurs relatifs à l’identité coopérative. La problématique posée interroge de quelle manière les pratiques d'accountability dans les coopératives financières contribuent à la consolidation de la dynamique identitaire et des modes de gouvernance.

 

Notre recherche démontre que l’enjeu de la participation est très important et se trouve être le principal défi que les coopératives financières doivent relever pour espérer revendiquer une différence coopérative. La méthode par étude de cas nous permet de comprendre différents dispositifs de participation et leur rôle dans la gestion des tensions inhérentes au modèle coopératif. La différence entre les deux cas étudiés rend compte de la diversité des modes de gestion de l’organisation coopérative malgré les tentatives institutionnelles et réglementaires de regroupement.

 

Mots clés : Coopérative financière, Dynamique identitaire, Pratiques d'accountability, Transparence, Participation, Sociétariat.